Chez l'Homme, elle serait apparue au cours de l'époque néolithique : à la suite de la sédentarisation associée à la domestication des céréales, le changement de régime alimentaire dû à la consommation des farines aurait permis son apparition. Les dents humaines datant de cette période mais appartenant à des populations vivant encore de la chasse et de la cueillette (y compris de baies sucrées) ne sont pas atteintes par des caries1.


Les causes

  • Mauvaise hygiène, le fluor protecteur n’étant plus présent dans le dentifrice
  • Consommation de sucre (surtout sa fréquence et durée de prise que quantitée).
  • La consommation de soda (acide, tel le coca cola)
  • Une origine infectieuse (Lactobacillus acidophilus et Streptococcus mutans) est en investigation également. Un vaccin est en préparation.
  • les bactéries normale elles-mêmes. Toute bouche possède une flore bactérienne. Celle-ci peut comporter plusieurs centaines d'espèces, variables d'un individu à l'autre
  • régime alimentaire, alcool, cigarette, médicaments…
  • le système salivaire de l'hôte
  • le système immunitaire et génétique de l'hôte
  • le stress
  • la prise de certains médicaments, par exemple ceux entraînant une diminution de la sécrétion salivaire

Les symptômes

  • Douleurs au froid et au sucré signent le plus souvent une carie active. Parfois la douleur ne survient que très tardivement.
  • Douleurs au chaud ou à la pression signent généralement une reprise de carie sous une obturation qui a évolué discrètement
  • Dommages visibles : initialement tache blanche . Une tache marron (plus ou moins foncée) signe une carie ancienne, reminéralisée, qui n'est plus active.
  • un trou dans la dent, la carie est déjà avancée ; la dent risque de devoir être dévitalisée.

Prévalence

30  % des enfants de moins de 12 ans présentent au moins une carie à soigner, 50  % chez les 12-15 ans, 40  % chez les adultes et 37  % des personnes âgées sont également touchées. Il en ressort que généralement, ce sont les enfants qui sont les plus touchés par la carie, surtout les enfants aux bas âges. On parlera dans ce cas de la carie de la petite enfance


Évolution et pronostic

Le fluor par voie topique (appliqué directement) peut ralentir ou stopper la progression de la carie. Mais une carie non superficielle ne pourra jamais guérir seule. En l'absence de soins ou de traitements adaptés, la maladie carieuse évolue vers la pulpite puis la nécrose de la pulpe (le nerf), à la suite de la colonisation de la pulpe par les micro-organismes pathogènes. Cette nécrose est généralement très douloureuse, et peut diffuser se compliquer par une infection s'étendant à l'os. Cette infection peut être à bas bruit pendant plusieurs mois voire plusieurs années, et n'est parfois détectée que par un contrôle radiographique de routine. Cette infection peut aussi être aiguë : abcès, cellulites (infections de la peau avoisinante) puis septicémie.

Soins conservateurs

Le dépistage des caries est effectués par radio. Le dentiste peut également utiliser notre scanner. Ainsi il pourra avoir une image détaillée des soins nécessaires. À l'aide d'instruments rotatifs (fraise dentaire), d'instruments de micro-abrasion ou de lasers dentaire, le dentiste procède à l'éviction des tissus ramollis par la carie. Il comble ensuite la cavité créée par l'exérèse des tissus avec un matériau d'obturation biocompatible, généralement un composite dentaire invisible et non toxique.

Dévitalisation

L'intérieur d'une dent peut s'infecter lorsque la dent subit une blessure. L'infection crée de la pression et de la douleur. A l'intérieur de chacune de vos dents se trouvent des canaux qui abritent un nerf, appelé aussi la pulpe de la dent. Ce nerf transporte des nutriments à la dent et élimine les déchets, et la préserve. Lorsque le nerf est infecté, il va mourir, comme la dent. Toutefois, la dent peut être récupérée. Dans certaines situations, un traitement de canal va permettre à un patient de garder sa dent, mais elle va être dévitalisée. Donc sujette plus facilement a des fractures.

La dévitalisation consiste à enlever l'infection qui cause votre douleur en prenant la pulpe de la dent. Un matériau artificiel remplace la pulpe. En laissant donc la dent en place. Un traitement de canal peut souvent être réalisé en une seule visite. Le dentiste va vous administrer une anesthésie pour assurer votre confort pendant la procédure. La plupart des patients trouvent un soulagement intense une fois l'infection dentaire interne soignée. La procédure conservatrice est préférée à l'extraction.

Prévention

  • un brossage régulier avec un dentifrice fluoré après chaque repas donc trois fois par jour, ou au moins un brossage approfondi deux fois par jour. Ce brossage ralentit ou stoppe le développement de caries présentes mais ne peut pas faire disparaître la plaque dentaire
  • il faut éviter de grignoter ou de boire des boissons sucrées en dehors des repas
  • les sodas, sirops et jus de fruits sont très acides ce qui diminuera le pH buccal et favorisera l'apparition de caries y compris les produits "light"
  • le dépistage régulier chez le dentiste : cela permettra de traiter les caries à un stade initial

Perspectives de nouveaux traitements

  • L'utilisation de cellules souches totipotentes est périodiquement évoquée, mais d'importants progrès sont encore à faire pour pouvoir les utiliser de manière à restaurer une dent entièr
  • Des vaccins pourraient peut-être cibler les bactéries responsables de caries
  • Une autre piste est la reminéralisation électriquement accélérée et améliorée (EAER pour Electrically Accelerated and Enhanced Remineralisation . Elle consiste à inverser le processus de carie en permettant à la dent de s'auto-réparer par reminéralisation, en inversant électriquement ce processus, en permettant de réamorcer le circuit naturel par lequel le calcium, le phosphore et d'autres minéraux construisent ou renforcent la dent.
Prendre un rendez-vous+41 (0) 22 346 33 63
Contactez NousFormulaire de contact